Les Français ont pris 2,5 kilos… Et ?

mai 08, 2020 - by Sandra Foddai - in Bien-être

Pas de commentaires

En mai, fais ce qu'il te plait ! Ça vaut pour moi aussi !

Alors, ça y est ! Le temps est venu où tous les magazines et les publicités vont nous enjoindre à faire un régime pour être belle sur la plage (aux dernières infos, lors de la rédaction de cet article, la plage c’est râpé – comme les carottes – pour le moment…). D’autant plus que, pendant le confinement, les Français auraient pris, en moyenne, 2,5 kilos chacun… Normal, quand on passe de “tout” à “rien” ou presque en terme d’activité.
Mai, c’est le moment, donc, où tout le monde va vous parler de cure minceur, de cure détox, de cure-ci, de cure-là…
C’est le moment où les instituts ou autres organismes qui ne sont pas des diététiciens ou des nutritionnistes vont vous vendre des régimes, des diètes, mais aussi des soins amincissants. Alors, rien que pour ça, faites attention à ce que l’on vous raconte.

Sur ma carte de massages, j’ai bien une technique qui correspond à un soin minceur : le tuina détox. Mais je pense que dans peu de temps, il va disparaître parce que, vraiment, il ne correspond pas à mon éthique et à ce que j’attends du massage bien-être. Il ne correspond pas non plus au message que j’ai envie de faire passer, qui est d’être bien dans son corps, de s’accepter tel.le que l’on est et de faire la paix avec soi-même pour être à nouveau ami.e avec soi-même et s’aimer soi-même.

poids régime surpoids obèse obésité

Facile à dire… Mais comment ?

Moi, je vous parle de reconnexion. J’utilise le massage bien-être en ce sens, pour retracer le contour du corps, reprendre conscience de son schéma corporel, délimiter le corps. Mais le corps qui existe et pas celui que l’on s’imagine, pour se rendre compte que, finalement, on n’est pas si mal foutu.e que ça et, aussi, peut-être, comprendre que la taille qui est marquée sur un vêtement ne nous définit pas et qu’elle ne représente pas la personne que l’on est en vrai.
J’utilise le massage bien-être pour que vous ressentiez votre corps, pour que vous puissiez vous rendre compte que chaque partie de votre être – alors que vous l’avez peut-être mise de côté dans votre tête – existe et continue à vivre ! Que chaque centimètre carré de votre peau est vivant et que ça fait du bien de le toucher et que ça fait du bien à l’âme et au cœur de sentir qu’il est là !

Alors non, moi je ne vous proposerai pas de soin minceur cette année, ni les prochaines. Je n’en ai pas envie ! Je n’en comprends pas l’utilité : on ne peut pas retirer des kilos en une semaine quand on a mis 6 ans à les prendre, sans se faire du mal et dérégler quelque chose ailleurs.

On ne peut pas retirer des kilos uniquement avec du massage ou une cure minceur, il faut que chacun s’implique autrement dans son mode de vie pour que cela fonctionne également avec le massage. L’alimentation saine, l’activité physique sont des piliers du bien-être et surtout, ils sont indispensables à la perte de poids si c’est ce que l’on recherche. Cuisiner soi-même est indispensable. Je suis révoltée à chaque fois que je vois ou j’entends une publicité pour ces “box à bouffer” qui vous vendent du rêve !

Alors oui, le tuina détox est très efficace ; le palper-rouler est très efficace. Et je connais des professionnels très compétents pour cela. Mais il ne faut pas oublier que, comme toujours, le premier acteur de sa vie c’est soi-même et pas quelqu’un d’extérieur. Vous avez de la peau d’orange résistante ? Vous voulez illuminer votre peau, la revasculariser. Demandez-moi et je vous renvoie vers une personne de confiance.

Pourquoi je ne veux plus faire de soins minceur

Pourquoi je ne veux pas en faire et pourquoi depuis 3 ans, 4 ans que je suis installée je n’en ai pas vendu un seul ? Déjà, parce que je ne sais pas le vendre parce que ça ne correspond pas à mes valeurs.

Mes valeurs, c’est quoi ? Mes valeurs, c’est être bien avec soi-même, essayer de vivre au mieux avec soi-même. C’est facile de dire de s’accepter… Mais comment faire quand tout est là, tout est fait pour qu’on s’inflige l’obligation de ressembler à tout le monde… pourquoi s’infliger des mesures draconiennes quand la vie est déjà bien assez difficile à gérer ?
Attention ! Je ne dis pas qu’il faut rester obèse, je ne dis pas qu’il faut rester en surpoids si ce n’est pas comme ça qu’on le ressent ! Mais si c’est difficile à combattre, levez le pied, si votre santé n’est pas en danger. Autorisez-vous à faire passer autre chose en priorité.

Je ne prône pas le surpoids, je ne prône pas l’obésité non plus. Et pourtant, j’ai accepté ce corps que je rejetais depuis des années, parce que je me suis rendue compte que je ne pouvais pas faire autrement. J’ai tout essayé jusqu’à l’opération chirurgicale et pourtant je suis toujours obèse. C’est ma nature, c’est comme ça que je dois être. J’ai dû accepter et vivre au mieux dans ces conditions.

J’adore m’habiller, j’adore me pomponner et là où, avant, je me fatiguais le cerveau et le cœur avec des considérations de poids ou de taille, aujourd’hui j’essaie de trouver les vêtements qui me flattent le plus sans pour autant vouloir cacher ce que je suis et surtout en intégrant que la taille du vêtement c’est du marketing.

Je ne dis pas que je suis un exemple à suivre. Pas du tout ! A vous de trouver ce qui vous fait avancer, trouver ce qui vous fait vibrer, trouver ce qui vous va le mieux pour votre esprit et votre corps. Et si c’est vraiment difficile, peut-être que je peux vous aider par le massage, mais pas le massage minceur, le massage tout court, le massage bien-être. Le massage qui fait qu’on est là, tout de suite maintenant. Le massage qui fait qu’on est présent, au moment présent. Un peu comme de la pleine conscience. Oui ! C’est ça ! Du massage en pleine conscience !!! Et pourquoi pas, oublier son poids.

Pour cela, j’ai mis en place le programme de reconnexion

Le programme de reconnexion, ça se passe en quatre étapes. En allant sur des parties du corps de plus en plus étendues : on commence la première fois par une prise de contact avec un massage des mains et des avant-bras, peut-être du bras entier si on en est capable.
Puis la semaine suivante, on revient et ce sera le massage du buste, de la tête : les trapèzes, les cervicales, les cheveux, le cuir chevelu, le visage.
Ensuite, on passe à la troisième étape qui sera une étape où l’on pourra se dévêtir ou pas (si c’est encore trop tôt pour soi) puisque cela pourra se faire sur table ou sur chaise de massage.
Ce sera un massage du dos. Un bon massage du dos qui va vraiment travailler détendre et faire ressentir les choses sur une partie du corps qu’on ne voit pas, qu’on ne regarde pas.
Et quand on est prêt.e, la toute dernière étape : c’est l’étape du massage du corps complet. Et là, on en a pour une 1h15 au moins, pour bien bien travailler tout ce corps, lui redonner tout son sens, toutes ses limites, toute sa dimension et se reconnecter à lui entièrement. Et, si on se sent prêt.e, se réconcilier avec lui.

Chaque séance pourra débuter par une courte méditation guidée afin de se recentrer sur le moment présent et faire évacuer le stress lié au toucher d’autrui.
L’on pourra répéter la même méditation guidée à la fin de la séance pour se remercier d’avoir été là tout du long.

Conclusion

Alors, voilà… En mai, fais ce qu’il te plait ! Moi, j’ai décidé de ne pas vendre de programme minceur…

Aimez-vous, bowdel !

With Love 😉

Sandra

Partager cet article

Sandra Foddai

×

Demande de rendez-vous